Chronique

Un pas de côté

Tête pleine et plein les yeux

A découvrir au plus vite en ce début d’année le site Internet « Ne pas plier » qui rassemble quatre groupes, « Citoyens citadins », « Epicerie d’art frais », « Culture des luttes », « Va savoir » et qui se présente ainsi : « L’association  Ne pas plier, l’internationale la plus près de chez vous, a été fondée en 1991 pour qu’aux signes de la misère ne vienne s’ajouter la misère des signes. Notre terrain est celui de l’éducation et des luttes populaires. Nous proposons, sur un mode expérimental, des moyens politiques et esthétiques (mots, images et paroles) pour participer aux luttes avec des formes heureuses.»  Le mieux c’est d’aller voir : http://www.nepasplier.fr/internationale.htm

Ci-dessous quelques extraits de l’ «Epicerie d’art frais ». Les responsables du site précisent que si vous souhaitez participer à sa diffusion et à sa coproduction des images, on peut les contacter et « le partage des coûts se fait à la hauteur des possibilités de chacun. Ce principe est très important car il permet une diffusion plus large et plus solidaire des images. Les coproducteurs s’engagent à diffuser ce matériel gratuitement. » :

Rêve générale, depuis 2009
Autocollant 15 x 20 offset 2 couleurs. Image de Gérard Paris-Clavel. Coproduction Ne Pas Plier, L’élu d’aujourd’hui, Ivry sur-seine Fédération PCF du 94, de Paris, JC doub, Section Ivry, Je ne veux plus rentrès chez moi, Villeneuve Saint Georges, Solidaire, Raisons d’agir, Plan B, Apeis, Stains.

Luttes de classes : matières Premières, depuis 2008
L’internationale des riches. Tirage numérique 30 x40 cm. Image de Gérard Paris-Clavel. Coproduction le journal « Manière de Voir, le Monde Diplomatique » et Ne pas plier

Les Médias Veillent, dormez citoyens, depuis 1999.
Le médiatique divertissant remplace le politique exigeant. Affiche 120 x 160 sérigraphie 3 couleurs, carte postale 15 x 20 et autocollant. Image de Gérard Paris-Clavel. Production Ne Pas Plier

Un sens peut en cacher un autre, depuis 1994.
Signalétique civique « Si nous nous prenons encore à rêver – aujourd’hui surtout – d’un monde de signes sûrs, d’un « ordre symbolique » fort, soyons sans illusions : cet ordre a existé, et ce fut celui d’une hiérarchie féroce, car dans la société de castes, féodales ou archaïques, société cruelle, les signes sont en nombre limité, de diffusion restreinte,
chacun a sa pleine valeur d’interdits, chacun est une obligation réciproque entre castes, clans ou personnes : ils ne sont donc pas arbitraires. L’arbitraire du signe commence lorsque, au lieu de lier deux personnes par une réciprocité infranchissable, il se met, signifiant, à renvoyer à un univers désenchanté du signifié, dénominateur commun du
monde réel, envers qui personne n’a plus d’obligation » Jean Baudrillard
Édition d’une carte postale 15 x 20 cm, d’un autocollant 7,5 x 10 offset quadrichromie et d’un panneau émaillé à la brosse, diamètre 2 m. Image de Gérard Paris-Clavel. Production Ne Pas Plier.

Quelle joie le bonheur, depuis 1993.
Fait partie d’une série d’image « Ma ville est un monde » qui questionne la ville heureuse. «Le plaisir que m’a procuré par sa vitalité cette expression de mon fils, m’a donné envie de la mettre en forme pour l’exposer simplement, dans toute sa gratuité, afin qu’elle participe, même un tout petit peu, au bonheur citadin. Qu’elle pose la question de « la ville heureuse».
Affiche 120 x 160 sérigraphie 4 couleurs carte postale 15 x 20 offset quadrichromie
Image de Gérard Paris-Clavel. Coproduction sérigraphie Syria, Ville de Fontenay-sous-Bois , Maison de la Villette, Cinéma louis Dacquin à Blanc-Mesnil, Ne Pas Plier.

Publié dans Urtikan > N°31 - 11 janvier 2012