Panique à bord

Un président qui va attendre 15 jours pour parler aux français de la perte du triple A.

Une majorité qui accuse la Gauche d’être responsable de tout ce qui arrive actuellement à notre pays dirigé depuis plus de 10 ans par la Droite.

Un Jean-François Copé qui qualifie de «massacre à la tronçonneuse»  les attaques de l’UMP contre François Hollande.

Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, qui, en publiant les chiffres de la délinquance, justifie la hausse de 16% des cambriolages de résidences principales et secondaires par des  «raids menés par des personnes originaires d’Europe centrale et orientale».

Un ministre de la défense Gérard Longuet qui compare François Hollande au capitaine du Costa Concordia dont le naufrage a fait au moins 6 morts.

Bernard Accoyer, président de l’Assemblé nationale qui a déclaré en parlant d’une défaite face à la Gauche «Si nous ratons ce rendez-vous de la responsabilité et du courage, les conséquences économiques et sociales pourraient être comparables à celles provoquées par une guerre. »

Nadine Morano qui Twitte « Hollande encore une fois a montré son agitation et son manque de sang froid : indigne d’un candidat à la présidence ! »

Christian Estrosi qui assène : « C’est indigne de reprocher au président de la république d’être allé  fêter sa victoire dans une brasserie populaire des Champs Elysées. » (Le Fouquet’s).

Finalement dans cette campagne électorale pour la présidentielle ceux qui font de l’anti-sarkozysme primaire ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

Vous pouvez faire un don de soutien à Urtikan et recevoir en cadeau notre calendrier 2012. Si vous avez déjà un calendrier des pompiers ou celui de la Poste, on vous garantit que celui d’Urtikan.net est bien plus drôle.

Faites un don

 

Rendez-vous le 25 janvier 2012 pour le n°33.

L’équipe d’Urtikan.net
François Forcadell, James Tanay et tous les dessinateurs, Berth, Cambon, Chimulus, Deligne, Faujour, Jiho, Lacombe, Lasserpe, Lécroart, Mric, Mutio, Pakman, Samson, Soulas, Soulcié, Camille Besse.

Publié dans Urtikan > N°32 - 18 janvier 2012