En attendant Dominique (nouvel épisode)

Une semaine sans DSK. Et déjà on ressent un manque cruel d’informations : comment occupe-t-il ses longues journées ? Que mange-t-il ? Fait-il lui-même son ménage ? Et sa sexualité, quelle est-elle dans ce grand appartement doré équipé de 5 salles de bains, d’un spa et d’une salle de cinéma ?
Il ne nous sera pas humainement possible de tenir jusqu’au 18 juillet, date de sa prochaine comparution devant un tribunal, sans connaître les détails de sa nouvelle vie. Des bribes nous suffiraient. La presse l’a bien compris, qui piste sa femme, Anne Sinclair, dans l’espoir de recueillir quelques révélations croustillantes.
D’accord, on saura tout plus tard, puisque plusieurs livres sur « l’affaire » sont déjà programmés, mais l’impatience va finir par nous miner.

Et ce n’est pas l’autre affaire, celle de Georges Tron qui risque de nous contenter. Disparue des écrans, disparue des journaux. Aucune cohorte de journalistes n’est présente devant son domicile à Draveil la ville dont il est le maire. Les reporters ne savent peut-être pas où ça se trouve Draveil, est-ce que ça existe même ?
S’il le faut, ils sont devant le domicile de Luc Ferry, les reporters. Pour suivre l’affaire Luc Ferry. Celle du philosophe télégénique qui dénonce des ex-ministres pédophiles sans les nommer et qui est dénoncé à son tour pour ne pas avoir assuré des cours en faculté pour lesquels il a été grassement payé. À mon avis ça ne tiendra pas jusqu’au 18 juillet.

Récemment, Le Monde consacrait un article à une enquête réalisée auprès d’un millier de journalistes par le cabinet Technologia spécialisé dans les conditions de travail, et le quotidien indiquait : « Au premier rang des menaces qui pèsent sur leur métier, les journalistes ne mettent pas les pressions des annonceurs ou encore le poids du pouvoir politique, mais l’évolution du lectorat (54 % des répondants). « Les entretiens permettent d’exprimer le sentiment qu’ont les journalistes de « courir » après un lecteur qui « s’échappe », sans qu’il soit possible de distinguer si celui-ci est en recherche d’une autre information, demande un autre traitement de cette information ou recherche seulement une manière différente de la consommer ». Au vu du traitement de l’affaire DSK, ils n’ont pas fini de courir.

Au sommaire de ce numéro d’Urtikan.net : le plaisantin Jacques Chirac (Deligne), Fukushima et sa centrale nucléaire (Jiho), les délocalisations (Lécroart), l’actualité de la semaine (Mric), les « Mal acquis » (Pakman), la Grèce et ses problèmes de trésorerie (Soulcié), l’UMP et les pauvres (Camille Besse), les difficultés à se loger (Mutio), l’amour dans les prés (Samson), et le cancer dans tous ses états (Berth). Sans oublier les vaches de Cambon et la chronique écolo de Lasserpe.

Bonne lecture et rendez-vous mardi prochain… pour le n° 9.

François Forcadell
James Tanay et toute l’équipe de dessinateurs Berth, Cambon, Chimulus, Deligne, Faujour, Jiho, Lacombe, Lasserpe, Lécroart, Mric, Mutio, Pakman, Samson, Soulas, Soulcié, Camille Besse.

 

Publié dans Urtikan > N°8 - 14 juin 2011