Chronique

Enfin, bref…

Ermeline Lechat

On dits

Les toutes dernières rumeurs concernant Nicolas Sarkozy :
– Il serait président de la République française.
– Il aurait supprimé le bouclier fiscal qu’il avait mis en place.
– Il aurait supprimé la pub sur les télévisions publiques après 20h.
– Il aurait réglé le problème de l’insécurité en France.
– Il serait très bas dans les sondages.
– Il aurait prôné une « République irréprochable »
– Il voudrait que l’on travaille plus pour gagner plus
– Il serait dans la merde en Libye.
– Sa femme, Carla Sarkozy, serait peut-être enceinte.

Caniveau

En Angleterre, l’hebdomadaire News of the World, 168 ans, 2.8 millions d’exemplaires, a été sabordé par son propriétaire après avoir été accusé – entre autres perversions – d’espionner les téléphones mobiles de diverses personnalités. En France, le site Atlantico.fr qui se défend d’être une officine UMP et qui, entre autres « scoops », a annoncé la mort de Ben Ali, a dénoncé Jack Lang comme étant le député pédophile évoqué par Luc Ferry (voir Urtikan.net n°9) et a été un des premiers a publier des documents sur l’arrestation de DSK, continue à sévir avec comme slogan « un vent nouveau sur l’info ». Il est vrai que les vents sont souvent annonciateurs du « torrent de merde ».

Buzzz

A propos des manipulations des sbires UMP sur Internet, lire l’article de Bruno Roger-Petit sur « La terrible rumeur qui frappe Martine Aubry sur le net ». http://leplus.nouvelobs.com/contribution/170581;la-terrible-rumeur-qui-frappe-martine-aubry-sur-le-net.html Vous aurez une petite idée de « l’Internet civilisé » cher à Nicolas Sarkozy.

Foutage de gueule

Henri Guaino, conseiller de Sarkozy dans Libération : « Désormais, chaque fois qu’un effort supplémentaire sera demandé aux Français, les plus riches n’en seront plus exonérés ». Allez trouver quelque chose d’ironique à écrire après ça…

Far-west

Claude Guéant est furieux contre le rapport de la Cour des comptes qui porte un regard négatif sur la politique sécuritaire de Sarkozy depuis 2002. Il y manquait pourtant un chapitre, celui sur l’attaque de trains du côté de Marseille sous le nez de la police.

Hôtel de passe

Subtilité journalistique : « Deux employées du Sofitel disent avoir été invitées dans la chambre de DSK ». Ça, c’est le titre. La réalité, c’est qu’elles n’y sont pas allées, dans la chambre. Pas grave, ça fait lire un article de plus sur DSK.

Perversions

Les femmes à qui Dominique Strauss-Kahn aurait envoyé un regard trop appuyé, fait un clin d’œil, donné une tape sur l’épaule ou une poignée de main trop langoureuse sont priées de se manifester auprès du procureur de New York, ou auprès des médias français.

Longue plainte

« La presse en a-t’elle trop fait dans l’affaire DSK ?  » titraient les journaux il y a quelques semaines. À peine s’étaient-ils posé cette question que les voilà repartis stylo-bille en tête sur Tristane Banon, consacrant à cette jeune femme qui porte plainte en 2011 contre DSK pour une tentative de viol en… 2003, quantité d’articles tous aussi creux les uns que les autres.
À nouveau, rien ne nous est épargné de cette « affaire » déclenchée par la plainte de la journaliste huit ans après les faits supposés, au seul motif qu’elle en avait assez qu’on la prenne pour une menteuse à ce sujet (sic). Fichtre ! La justice aurait peut être pu régler ce préjudice beaucoup plus tôt, mais on peut aussi se demander ce que Tristane Banon, également romancière, aurait eu à raconter sur elle dans les dîners en ville parisien pendant tout ce temps (Paris Première va rediffuser l’émission de Thierry Ardisson où elle avait dévoilé cet épisode en 2007).

Gestation

Photos « volées » de Nicolas et Carla Sarkozy, en vacances, et elle visiblement très enceinte, publiées en Une du Parisien et dans Paris Match. Après la présence de Sarkozy filmée de loin par TF1 à l’arrivée des journalistes otages, on subodore que le plan de communication du président « discret » est en application.

Ventricules

On a un début d’explication aux déclarations incongrues de Claude Guéant sur l’immigration et autres sujets. Le factotum de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy a des problèmes de cœur. Reste à savoir si son organe à nouveau en état de marche sera suffisant pour lui irriguer le cerveau.

Clap de fin

En signe de protestation contre le régime du dictateur biélorusse Alexandre Loukachenko, son opposition a décidé d’applaudir en permanence. Résultat les applaudissements ont été interdits dans ce pays frappé par une crise économique sans précédent. Bah, il leur reste la liberté de siffler.

Publié dans Urtikan > N°12 - 12 juillet 2011