Le bal des faux-culs ?

A quel politique peut-on encore faire confiance à notre époque ? A pas grand monde. C’est à celui qui dira le contraire de ce qu’il va faire et fera le contraire de ce qu’il a dit. Et aucun camp n’a l’apanage du mentir vrai. Qui se souvient de cette déclaration de Ségolène Royal : « Le point faible de François Hollande, c’est l’inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en trente ans de vie politique, une seule ? » Déjà oubliée, les primaires approchent. Qui nous dit encore la vérité ? Petit florilège :

TF1, Le Figaro, le Journal du Dimanche, Paris Match, ont consacré beaucoup moins de place à l’affaire Karachi, qu’à l’affaire DSK. Une question d’importance sans doute.

Jean-Pierre Raffarin, a affirmé lundi sur BFMTV qu’il n’était « pas question de faire quelque magouille que ce soit » pour l’élection du futur président du Sénat. Promis, juré.

« Sarkozy se dit « totalement étranger » à l’affaire Karachi ». C’est le Journal du Dimanche de son ami Arnaud Lagardère qui l’écrit, alors…

« Comment une personne qui a été soutenue activement en 2008 par Jean-Noël Guérini, lui-même mis en examen pour « association de malfaiteurs » (…) et dont elle ne pouvait ignorer les pratiques douteuses, peut-elle se permettre de donner des leçons de morale aujourd’hui? ». Jean-François Copé à propos de déclaration de Ségolène Royal qui dénonçait dans Libération à propos des affaires qui touchent le pouvoir « un système totalement corrompu ». Copé, lui, peut se permettre de donner des leçons.

Le Post : « Le président n’est en rien concerné par cette affaire » déclare le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy. Le proche collaborateur du chef de l’Etat, ajoute que Nicolas Bazire et Thierry Gaubert ne font plus parties de l’entourage présidentiel.
« M. Bazire était directeur de cabinet du Premier ministre et directeur de la campagne de M. Balladur. C’est un ami du président de la République, mais ce n’est pas son proche conseiller, il ne l’a jamais été. Et M. Gaubert n’est plus dans l’entourage du président de la République depuis plus de quinze ans » précise Henri Guaino. » Ont-ils vraiment existé ?

« Je dis qu’il y a beaucoup trop d’amalgames, beaucoup trop d’insinuations, beaucoup trop d’approximations, qui sont graves et qui pervertissent notre vie démocratique « . Claude Guéant. Précision, il ne parle pas de lui.

Les tarifs du gaz n’augmenteront pas. En octobre est-il rajouté. Et en novembre ?

«Quand je l’ai rencontré, nous marchions dans les jardins de l’Elysée, et il me donnait le nom de toutes les fleurs. Ils connaît tous les noms latins, il sait tous les détails à propos des tulipes, et des roses». «Je me suis dit « Mon dieu, il faut que j’épouse cet homme. C’est le président, et il connait tout des fleurs… C’est incroyable »». Carla Sarkozy à la BBC. Ah, l’amour !

« Vent d’optimisme à la Bourse de Paris. Le CAC 40 accélère la cadence, toujours porté par les espoirs de solutions politiques pour enrayer la crise de la dette en zone euro. Les valeurs bancaires s’envolent. » Il suffit d’y croire. Et de lire Le Figaro.

«Nicolas Sarkozy est un candidat incontestable pour 2012. Il a pris, aussi bien en politique étrangère qu’en politique intérieure, les bonnes décisions». Roselyne Bachelot. S’il n’est pas contesté, il a ses chances. Et elle y croit.

« Je ne suis pas entré en politique pour être ministre des Sports. C’est un raccourci réducteur pour ma pomme. Pourquoi un artiste ou un sportif devraient-ils être cantonnés à leur domaine d’origine ? ». David Douillet au JDD en juillet 2011. Ministre des sports en septembre.

Etc., etc., etc..

Rendez-vous mercredi 5 octobre pour le n°19.

François Forcadell
James Tanay et toute l’équipe de dessinateurs Berth, Cambon, Chimulus, Deligne, Faujour, Jiho, Lacombe, Lasserpe, Lécroart, Mric, Mutio, Pakman, Samson, Soulas, Soulcié, Camille Besse.

Publié dans Urtikan > N°18 - 28 septembre 2011